vendredi 26 août 2016

Lectures d'été : du polar, du fantastique, du jeunesse et de l'émotion




Bonjour mes soleils, 
J'espère que vous allez bien et que vous profitez bien de votre été. 
Moi je vous avoue que depuis 3 jours, ça va très bof : ma chatte chérie Thaïs a disparue. Elle n'est pas rentrée de sa balade dans les champs. Je suis très inquiète, et je n'ai plus tellement le coeur à grand chose, même pas à lire. 
Néanmoins, j'avais prévu et commencé cet article depuis le début de la semaine, et il faut que la vie continue (et puis elle va peut-être revenir comme une fleur même si plus le temps passe moins j'y crois).

Donc, 
J'ai envie de partager avec vous mes lectures de cet été
Vous ne le savez peut-être pas, mais je fais partie du club de lecture Mango & Salt qui propose une lecture commune chaque mois, et qui, cet été avait proposé un challenge lecture



Je suis loin d'avoir respecté le challenge. A la limite, j'ai rempli les catégories 4 et 5 et éventuellement la catégorie 3 si on considère les sagas lus en entier comme un gros pavé. 

La série Aurora Teagarden, Charlaine Harris


1 - Le club des amateurs de meurtres
2 - Un crime en héritage
3 - A vendre, 3 chambres, un cadavre
4 - La maison des Julius
5 - La mort en talons aiguilles
6 - Crime et baby-sitting

Oui, oui, je les ai tous lu à la suite! Ce ne sont pas des gros livres, ils oscillent entre 180 et 250 pages max il me semble. 
D'emblée, vu la tête des couvertures, il y avait peu de chances que je les lise. Mais le titre du premier, et l'intrigue m'ont parus être pas mal pour des lectures tranquilles d'été. 

L'intrigue : 

TOME 1 : Aurora Teagarden est une bibliothécaire insignifiante, toute petite avec des lunettes. Sa mère, l'agent immobilier le plus en vue de la ville a pourtant tout de Laren Bacall. 
Aurora a pourtant un passe-temps hors du commun, elle est passionnée par les vieilles affaires de crimes irrésolues comme un certain nombre de ses voisins. C'est pourquoi, une fois par mois, le club des amateurs de meurtres se réuni pour parler d'une affaire en particulier.
Un soir, Aurora arrive en avance à la séance et s'étonne de ne pas croiser la dame qui les accueille habituellement. Celle-ci est retrouvée morte, dans une posture et selon un modus operandi qui ressemble de façon trouble à l'affaire qu'Aurora devait présenter ce soir là...
C'est de cette façon qu'elle démarre l’enquête malgré elle. 

Mon avis : 

Je vous épargne les intrigues des autres tomes, mais c'est dans la même idée et dans la continuité du premier. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai lu les 6 à la suite comme un seul livre (et ça peut compter pour la catégorie 3 non??).
Ce ne sont pas des polars inoubliables, mais ce sont des intrigues sympathiques. Les personnages sont assez attachants. Je me suis plu à m'identifier à Aurora. Et ces petits livres m'ont permis de passer un mois de juillet au boulot avec la tête déjà un peu en vacances. 
Apparemment, Charlaine Harris est célèbre car elle a écrit La communauté du Sud dont on a tiré la série True Blood, ce que j'ignorais. De fait, j'ai vu deux épisodes de True Blood et j'ai détesté. Mais les histoires de vampires façon Twilight, c'est vraiment pas mon truc. 
La série Aurora Teagarden, pas du tout fantastique correspond plus à ce que j'apprécie dans les "petits polars d'été". J'ai vu qu'il y avait un tome 7 et un tome 8, non traduit. Mais n'ayant pas tellement aimé le dernier, je ne pense pas les lire. 
(Lus sur ma liseuse)

Note : 3,5 /5


Les secret de l'immortel Nicolas Flamel, Michael Scott

1 - L'alchimiste
2 - Le magicien
3 - L'ensorceleuse
4 - Le nécromancien
5 - Le traître
6 - L'enchanteresse 

Je me suis abonnée aux histoires en 6 tomes cet été! ça c'est ma contribution à la catégorie 5. Le tome 1 faisait partie de la sélection d'octobre dernier je crois. Et j'avais voté pour lui.

L'intrigue : 

Aujourd'hui, Nicolas Flamel et sa femme Pernelle sont des libraires de plus de 600 ans. Depuis la découverte de la formule donnant l'immoralité dans un libre baptisé le Codex, ils ont vécu des siècles d'aventures et d'intrigues pour le protéger. Outre le secret de l'immortalité, le livre renferme des prophéties sur l'avenir du monde et notamment sur l'avènement de jumeaux. Un jumeau d'or, un jumeau d'argent, l'un sauvera le monde, l'autre le détruira. Un jour, un drôle d'individu débarque dans la librairie. Il s'agit du Docteur John Dee qui veut s'emparer du livre. La librairie est détruite, Pernelle est enlevée, Dee a le Codex. Nicolas, Josh son jeune employé et Sophie la jumelle de Josh commencent alors une course contre la montre (Sans formule d'immortalité, Nicolas prend 1 an en 1 semaine) pour retrouver et sauver Pernelle mais aussi le Codex qui pourrait causer la fin du monde entre de mauvaises mains. 

Mon avis : 

Autant la saga précédente pouvait se lire livre par livre, autant là non. L'intrigue est clairement étalée sur les 6 tomes, et je plains ceux qui ont commencé leur lecture avant que tous soient écrits. 
En fait, j'ai été un peu déçue, oui l'univers créé est très intéressant et passionnant, oui l'histoire est bien ficelée, oui les personnages sont attachants et pas toujours aussi limpides qu'on le croit. Pourtant j'ai regretté un peu le format "course constante" des 4 premiers tomes. Alors, certes, on ne s'ennuie pas. Mais on court tout le temps avec les personnages. Je pense qu'une adaptation ciné serait vraiment sympa du coup car c'est rebondissant! 
J'ai apprécié les tomes 5 et 6, moins dans la course, plus dans la résolution concrète de l'intrigue. D'ailleurs, au départ, je pensais qu'il n'y avait que 5 tomes, et lorsque j'ai terminé le 5e.... je me suis précipitée sur Internet pour avoir le dernier. 
Ça reste une belle saga, avec des trouvailles sympathiques, que j'ai tout de même lue avec plaisir. La mythologie revisitée est vraiment maline.
Lus  sur ma liseuse

Note : 4/5


Le témoignage du pendu, 

Ann Granger 


Celui là, je l'attendais! Et j'ai eu du mal à me le garder pour les vacances lorsque j'ai vu qu'il était sorti!! Il n'entre dans aucune catégorie du challenge.

L'intrigue : 

Nous retrouvons le couple Ross, l'inspecteur Benjamin Ross et son épouse Lizzie (Au départ Lizzie Martin, héroïne de la série) prêts à enquêter chacun à leur manière sur une drôle d'affaire
En effet, à la veille de son exécution, un condamné révèle à Ben Ross qu'il a été témoin d'un meurtre, 15 ans auparavant. Malgré le fait que Ben soupçonne une entourloupe pour sursoir à l'exécution, il est néanmoins obligé d'en référer plus haut. L'affaire n'aurait pas été plus loin si Lizzie, avec sa ténacité habituelle, n'avait pas découvert des faits corroborant le témoignage du pendu! 

Mon avis : 

J'ai une affection particulière pour ces personnages que je suis depuis le premier tome. J'aime également l'atmosphère du roman, cette Angleterre victorienne où Lizzie est une femme plutôt hors norme par son intelligence, sa curiosité et son intérêt pour les enquêtes de son mari. Encore une fois, l'intrigue en profite pour dépeindre la société de l'époque avec ses injustices et ses règles sociales cruelles. 
Mon seul reproche, c'est que c'est trop court! Peut-être qu'il y a un peu moins de rebondissements que dans les tomes précédents, mais j'ai passé un excellent moment tout de même!! 
(lu sur ma liseuse)

Note : 4/5

La fille du Taxidermiste, Kate Mosse


Je suis tombé dessus par hasard. Le pitch avait l'air sympa et j'avais bien aimé son livre Labyrinthe.

L'intrigue : 

Sussex, 1912. Dans le cimetière d’une église, des villageois se rassemblent. Selon une vieille superstition, c’est cette nuit que l’on verra marcher en procession les fantômes de ceux qui mourront dans l’année à venir. Or ici, où l’estuaire ouvre sur la grande mer, les superstitions ont la vie dure.
Seule, un peu à l’écart, la fille du taxidermiste observe la scène. À vingt-deux ans, Constantia Gifford vit avec son père, dans une maison délabrée qui contient les vestiges de l’ancien musée de taxidermie, jadis mondialement célèbre. Les oiseaux empaillés qui ornaient autrefois les salons des maisons bourgeoises sont passés de mode, et Gifford est devenu un homme amer, frappé par la disgrâce. Les événements qui ont mené à la fermeture du musée tenu par son père ne sont jamais évoqués. Or, suite à un accident, Connie a perdu la mémoire, et elle ne garde aucun souvenir de cette époque.
La cloche se met à sonner, tous les yeux sont fixés sur l’église. Personne ne voit les mains gantées ni le fil d’acier qu’elles tiennent. Les derniers échos des tintements s’égrènent dans le noir... une femme gît là, tout près.
Tandis que le village se prépare à affronter la montée des eaux et la plus forte marée de la saison, Connie s’efforce de découvrir qui est responsable de cette mort, et pourquoi cet incident fait remonter à la surface les souvenirs de ses années enfuies, oubliées.

Mon avis :

J'avais été séduite par l'idée "entre Agatha Christie et Daphné du Maurier", mais je n'ai retrouvé ni tellement l'univers de l'un, ni de l'autre. Une ambiance bien rendue, mais une intrigue finalement pas très originale car j'avais deviné le dénouement presque 100 pages avant la fin. Tout tourne autour d'oiseaux empaillés et d'hommes masqués et ça m'a rappelé pleins de choses : des bribes de films, d'autres romans.
Bref, pas mal, mais pour moi "déjà vu" (outre la taxidermie d'accord mais je me serais bien passé de certains détails). 
lu sur ma liseuse.

Note : 2/5


La dernière réunion des filles de la station service, 

Fannie Flagg


Ce livre là est aussi un des titres sélectionné par le club. celui de mai ou juin je crois. Mais je n'avais pas eu le temps de le lire. Alors, je me suis rattrapée!! Et puis, ça peut compter pour la catégorie 4, car les USA, c'est loin de chez moi!

L'intrigue : 

Sookie a presque 60 ans, la veille, elle a marié sa 3e fille, et elle est enfin tranquille. Des années que son quotidien est rythmé par les préparatifs, les robes, les repas, la musique... Jamais une minute pour souffler. C'est avec le sentiment d'un mission de vie accomplie qu'elle s'apprête à vivre tranquillement. Enfin presque, sa mère est toujours en vie et est, comment dire : envahissante, bouffante, auto-centrée, imposante, à moitié-cinglée... C'est qu'elle est une Simmons vous voyez? Et par là, elle a un rang à tenir. Présidente de toutes les associations de la ville, elle n'en attend pas moins de sa fille qui pourtant n'a jamais été à la hauteur des Simmons. 
Un matin une lettre arrive, et tout ce en quoi Sookie a toujours cru s'écroule. Elle se découvre un nouveau passé, un nouvel avenir. 

Mon avis :

Ce roman est un petit bijou. On découvre l'Amérique, l'Amérique d'aujourd'hui, et celle d'hier. On découvre tout un pan de l'histoire méconnu, celle des femmes qui ont contribué à leur façon (et à la hauteur des hommes) à l'effort de guerre. On s'émeut avec Sookie, avec les héroïnes du passé, on vit avec la famille, on subit la mère (ah oui!). Dès les premières pages, je n'avais plus envie de fermer le livre. 
Lu sur papier

Note : 5/5

 



Le passe-miroir, Christelle Dabos 


Grand prix du roman jeunesse, à force de lire vos avis enchantés, j'ai vraiment eu envie de les lire! 




L'intrigue : 

Dans un monde fait d'Arches volantes et mouvantes (après la grande Déchirure de la Terre), Ophélie est une "liseuse", c'est à dire qu'elle peut remonter la vie des objets en les touchant, elle a également la faculté peu ordinaire d'être un passe-miroir. C'est à dire qu'elle peut se déplacer d'un miroir à l'autre dans l'espace. Sinon, ce n'est qu'une petite gardienne de musée, avec des grosses lunettes et beaucoup de maladresse. Mais les Doyennes de son Arche, Anima, lui ont organisé un avenir : un mariage avec un noble de l'Arche du Pôle, l'Arche la plus au Nord et la plus froide.
La voici embarqué pour le Pôle, où son fiancé est aussi froid que la température, où le monde n'est qu'une vaste illusion et où les intrigues de cour sont mortelles à chaque angle de couloir. Ophélie s'aperçoit alors qu'elle est le centre d'un complot et que sa vie au Pôle ne tient qu'à un fil. A moins de prendre son destin en main et de ne plus se laisser manipuler par tous.

Mon avis : 

D'abord, c'est un roman jeunesse mais franchement ça n'a rien de nunuche ou de "gentil". Le monde des Arches est tellement fouillé, tellement bien ficelé qu'on a dans les mains un grand roman. Pas que pour les jeunes!! 
On ne souffle pas un instant, on va de merveilles en merveilles, de terreurs en terreurs, on découvre ce monde fou et faux à travers les yeux d'Ophélie. On a peur pour sa vie, on se méfie de tout le monde et on est entrainé dans la spirale de l'histoire! 
A la fin du premier, j'ai pas tenu, il me fallait le second! Et heureusement, il est déjà paru!! Par contre, maintenant il faut attendre le 3! J'espère que l'auteur va l'écrire vite!! 
Lu en version papier pour le tome 1 (heureusement, car pour les cartes des arches, pour les arbres généalogiques des familles, c'est plus pratique, il faut avouer!), et en version liseuse pour le tome 2 (je pouvais pas attendre... vous comprenez!)

Note : 5/5


Je suis assez heureuse de mon été lecture. 
Pour remplir la Catégorie 1, j'ai attaqué Au Bonheur des Dames de Zola. Mais pour le moment, j'accroche pas trop. Il faut dire qu'il y a beaucoup , beaucoup de descriptions. 

Les vacances ne sont pas terminées, mais par contre il faudrait peut-être que je me mette aux livres sérieux que je dois lire pour la rentrée... ou pas... 

Je vous souhaite une excellente fin de semaine, profitez de ces jours très très estivaux! (et faites attention, il fait chaud quand même!) 

Et vous quels sont vos livres de l'été?? 

 




Laisser un commentaire

4 commentaires:

  1. Perso je n'ai rien lu ces derniers temps.Trop prise par mon déménagement . Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça je comprends très bien. Jai des périodes où mon esprit est totalement pris par autre chose. ça ne laisse pas de place à la lecture! Et j'ai des boulimie livresque!! Comme cet été!
      Bisous ma belle, j'espère que tu seras vite bien installée!!

      Supprimer
  2. Quel super article ! Il donne envie de lire tout de suite, de retrouver la plume de Fannie Flagg, de découvrir celle d'Ann Granger mais également cette fameuse saga de l'Alchimiste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Carmen, je suis vraiment désolée de répondre si tard à ton commentaire. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire !Je suis ravie que mon article t'ai plu! Je t'encourage vraiment à lire Ann Granger, c'est vraiment super!! Bises et encore toutes mes excuses!!

      Supprimer

Un pt'i mot en passant ?